Le Journal du Recouvrement

Le Journal du Recouvrement
AU SOMMAIRE

 

21/11/17 : Les 6 principales causes d'impayés

impayés-730x223.jpg

Face aux difficultés d’encaissement, près de 9 entreprises débitrices sur 10 et plus de 8 particuliers débiteurs sur 10 sont en réalité solvables (source FIGEC). Les raisons d’un impayé sont donc à chercher ailleurs. Négligence du débiteur, circuit de validation complexe, client injoignable… sont quelques-unes des situations qui expliquent l’absence de paiement. Voici un inventaire exhaustif des fondements de l’impayé et les actions de relance correspondantes à engager par le créancier... Lire la suite

 

------------------------------------------------

09/11/17 : Rappel sur les obligations en matière de facturation

 

modele-facture.jpgNous sommes fréquemment interrogés par nos clients sur les obligations en matière de facturation. À l’heure où la réglementation vient d’être modifiée pour être en conformité avec le droit communautaire, il nous semble intéressant de faire le point sur les règles de facturation à ce jour applicables. Il est très important pour tout professionnel, quelle que soit sa forme juridique, qu'il agisse en tant que fournisseur ou en tant que client, de bien connaître les règles de facturation. La facture a en effet plusieurs fonctions : juridique, économique, comptable et fiscale... Lire la suite

 

------------------------------------------------

 

16/10/17 : Les chiffres clés pour changer de regard sur le recouvrement de créances

 

Fotolia_601086_XS.jpgQui connait le recouvrement de créances ? Qui sont réellement les professionnels de ce secteur ? Des acteurs essentiels à la fluidité des échanges et à la compétitivité de nos entreprises ou, comme beaucoup l’imaginent, des « chasseurs de dettes » ? lire la suite

 

------------------------------------------------

 

22/09/17 : Peut-on réclamer des frais de recouvrement à ses clients ?

 

Peut-on refacturer les frais de recouvrement à ses clients ?

Face à un débiteur récalcitrant, voire de mauvaise foi, le créancier n’aura généralement pas d’autres choix que d’engager des frais pour le convaincre de remplir son obligation de paiement. Que ce soient les honoraires d’un avocat, d’un huissier de justice ou ceux d’un cabinet de recouvrement de créances, ces frais sont légitimement supportés par le donneur d’ordre (le créancier). Peut-il néanmoins en réclamer le remboursement à son client indélicat ? Lire la suite

 

------------------------------------------------

 

13/09/17 : Déclaration de créance au passif d'un débiteur : quelles sanctions en cas d'irrégularité ?

 

3658.jpgLes dirigeants et leurs avocats le savent : lorsqu’une entreprise soumise au statut des procédures collectives est placée en sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire, il appartient à tout créancier de produire une déclaration de créance au passif du débiteur entre les mains du mandataire judiciaire, dans un délai de deux mois à compter de la publication au B.O.D.A.C.C. du jugement d’ouverture de la procédure pour le créancier établi en France. Conçu afin de purger rapidement et efficacement les questions qui intéressent le passif, le mécanisme de la déclaration de créance peut s’avérer redoutable à l’égard du créancier indélicat qui ne respecterait pas la procédure et les délais applicables... Lire la suite