Le Journal du Recouvrement

Le Journal du Recouvrement

Les outils digitaux (et phygitaux) de recouvrement de créances

Dans la rubrique Actualité du crédit

 

recouvrement.jpegLe recouvrement de créances n’échappe pas à la dématérialisation. Sur le marché, l’offre s’étoffe. Voici le 2nd volet de notre enquête : zoom sur 5 solutions alternatives à celles des huissiers de justice.

Les solutions des logiciels de facturation s’enrichissent de fonctionnalités de recouvrement de créances.

RCA, par exemple, vient d’ajouter cette fonctionnalité à la plateforme digitale MEG (Mon expert en gestion). "Nous avons passé un accord technique avec la société Filaction, filiale du Crédit Mutuel-CIC, spécialiste de la gestion du poste client et du recouvrement d’impayés, implantée à Nantes. Il s’agit d’une véritable intégration dans l’outil de facturation", explique Jérôme Clarysse, président de RCA.

 

Lorsqu’un expert-comptable active le service, il n’a plus qu’à appuyer sur un bouton pour envoyer la demande de recouvrement à Filaction. Selon les besoins, elle est traitée de manière dématérialisée ou par téléphone.

 

Le prestataire Filaction disposant d’un plateau de 80 collaborateurs. "Notre but est de fournir un outil «phygital», de profiter du digital pour faire baisser les coûts, tout en bénéficiant d’un service de qualité", précise Jérôme Clarysse, qui ne croit pas, en l’état, à l’efficience d’un outil 100% dématérialisé. "L’offre est souple, l’expert-comptable choisit de facturer ce service ou pas, il peut activer un simple service de suivi — en déléguant l’exécution des tâches à son client, ou proposer une offre de supervision du compte client et piloter les relances lui-même", ajoute-t-il.

 

Recouvr’Up, la plateforme de recouvrement de créances dédiée aux TPE-PME,

La plateforme offre plusieurs niveaux de services aux entreprises, et notamment un outil de calcul des pénalités de retard, disponible gratuitement en libre-service.

 

"Les entreprises n’appliquent pas les pénalités de retard pour des raisons d’entretien de la relation client, mais lorsqu’elles souhaitent le faire, elles ne savent pas les calculer. C’est pourquoi nous proposons un outil de calcul. Au-delà de ce calculateur en libre accès, Recouvr’Up offre un service facturé qui peut inclure l’impression du justificatif de calcul et l’édition d’un courrier de relance, y compris avec le logo de notre cabinet de recouvrement, jusqu’à l’injonction de payer via une requête par voie dématérialisée au Tribunal de commerce. L’objectif est de proposer aux TPE-PME des services de recouvrement professionnels à moindre frais", explique Philippe Bernis, CEO de Direct Recouvrement, éditeur de cette plateforme.

 

Des services commercialisés, selon la formule retenue, entre 19 € HT pour un mois et 399 HT € (pour deux ans).

 

GCollect 

Cette place de marché indépendante cible les entreprises et met les prestataires (société de recouvrement, huissiers, etc.) en concurrence afin de permettre au moins cher de l’emporter. Son fondateur, Fabrice Develay, est parti d’un constat simple : les chefs de TPE-PME ne font pas appel ou hésitent à le faire à des sociétés de recouvrement ou à des huissiers de justice parce que les tarifs sont prohibitifs et parce qu’ils craignent de mettre en péril la relation client.

 

Grâce à ses algorithmes, GCollect fixe le montant des honoraires de recouvrement amiable en fonction de la facture (date d’échéance, débiteur particulier ou entreprise, montant de la facture...) et parvient à obtenir des taux d’honoraires de recouvrement entre 8 % à 12 %, contre les 20 %, habituellement constatés. Les prestataires acceptent ou non la mission. 

 

Le service est disponible sur abonnement (249 € HT par an). Gcollect se rémunère à hauteur de 2,5 % HT des sommes encaissées par le prestataire.

Deuxième innovation, GCollect propose à ses utilisateurs d’évaluer la prestation, une notation, qui n’est pas publiée sur le site, mais dont la place de marché tient compte pour renouveler ou pas les abonnements des prestataires. L‘idée étant de lever un second frein au recours aux professionnels du recouvrement, la préservation de la relation client. En septembre, le cabinet Eurex a annoncé avoir mis en place un partenariat avec GCollect pour apporter des solutions à ses clients via un accès privilégié à cette plateforme web.    

 

Clearnox, logiciel de suivi, relance et paiement de créances clients 100 % Web

Le logiciel gère le suivi des encours de créances clients, l’envoi de relances personnalisées, etc.

 

L’outil se synchronise avec les logiciels de comptabilité — les solutions dédiées aux TPE-PME — mais aussi avec celles des experts-comptables (Quadratus Cegid, Sage, etc.). "Clearnox s'interconnecte très facilement à toutes les comptabilités. Il permet de bien comprendre ce qui est dû, ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire et de le faire très facilement et rapidement en communiquant de manière systématique avec un discours adapté à chaque client", explique Mathias Eleaume, CEO de Clearnox. La solution exécute en automatique ou en semi automatique. Elle est disponible à partir de 149 € HT par mois pour les TPE réalisant un CA inférieur à 2 M€.

 

Intractiv, plateforme de gestion de la relation financière client,

Le recouvrement et la relance poste client sont le cœur de métier.

 

Intractiv propose un service digital de recouvrement de créances aux grands comptes et ETI et annonce l’ouverture en 2019 d’une version simplifiée dédiée aux TPE-PME. "L’objectif de cet outil est de rendre les dirigeants de TPE-PME autonomes dans la gestion de leurs relances. Ils pourront choisir différents modèles". indique Benoit Deleforge, directeur général d’Intractiv, qui compte bien faire des experts-comptables ses partenaires, en les rémunérant pour les affaires apportées.

 

 

Véronique Méot (Editions Legislatives) - A lire également sur www.actuel-expert-comptable.fr



06/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2434 autres membres