Le Journal du Recouvrement

Le Journal du Recouvrement

Les chiffres clés pour changer de regard sur le recouvrement de créances

Dans la rubrique Recouvrement : l'oeil des pros

 

Fotolia_601086_XS.jpgQui connait le recouvrement de créances ? Qui sont réellement les professionnels de ce secteur ? Des acteurs essentiels à la fluidité des échanges et à la compétitivité de nos entreprises ou, comme beaucoup l’imaginent, des « chasseurs de dettes » ?

10 faits et chiffres clés pour changer de regard sur le recouvrement de créances

 

1-      Le crédit inter-entreprise est la première source de financement en France et représente trois fois le crédit bancaire

 

2-      Les trois quarts des entreprises allemandes paient leurs factures en temps et en heure contre moins d’un tiers des entreprises françaises

 

3-      56 milliards d’euros : le montant total de passage en pertes pour créances impayées en France

 

4-      21 milliards d’euros : le montant des sommes susceptibles d’être versées au compte des PME et des ETI dans l’hypothèse où tous les débiteurs paieraient en temps et en heure

 

5-      90 % des sommes recouvrées par les professionnels du recouvrement le sont à l’amiable

 

6-      L’écart de coût entre le recouvrement amiable et judiciaire de créance est de l’ordre de 1 à 5 pour le débiteur

 

7-      75% : le pourcentage de chances de récupérer sa créances trois mois après son échéance. Un an après l’échéance, ce chiffre tombe à 20 %

 

8-      En cas d’impayé, près de 9 entreprises débitrices sur 10 et plus de 8 particuliers débiteurs sur 10 sont en réalité solvables

 

9-      Sur les 63000 dépôts de bilan observés en 2013 en France, un quart – soit plus de 15000 – est imputable à un défaut de paiement subi

 

10-    Pour simplement compenser son résultat perdu consécutivement à un impayé, une entreprise réalisant 5% de marge nette doit générer un chiffre d’affaires additionnel de 20 fois le montant de la facture impayée concernée. Ce chiffre mont à 100 fois le montant de la facture impayée pour une entreprises réalisant 1% de marge nette.

 

 

Philippe Bernis (Direct Recouvrement) - Source FIGEC



16/10/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2342 autres membres