Le Journal du Recouvrement

Le Journal du Recouvrement

A partir de quel montant de créance faire appel à un cabinet de recouvrement ?

Dans la rubrique Se faire payer : les bonnes pratiques

 

Petits montants.jpgUn impayé de 200 € et pas de paiement à l'horizon malgré des relances? Dans cette situation, on imagine souvent qu'aucun cabinet de recouvrement ne sera prêt à intervenir. La somme en jeu est trop faible, le cabinet n'aura pas de quoi se rémunérer, ses honoraires vont grignoter une partie de la somme... Il n'en est rien ! Retour sur les stratégies pour accélérer le paiement des petits montants, intervention d'un cabinet de recouvrement compris.

Les petites factures, comme les grandes, méritent des précautions qui réduisent grandement le risque d'impayé:
-    Le paiement préalable à la prestation contourne tout impayé. Il est d'autant plus facile à faire accepter que le montant est peu élevé.
-    Le règlement par virement doit être privilégié au règlement par chèque. Il accélère l'encaissement et le sécurise - aucun risque que le chèque ne se perde au courrier...
-    A défaut de réception du règlement avant la livraison,  il faut suivre les encours clients au plus proche et ne pas hésiter à bloquer les livraisons aux premiers retards.


L'intervention d'un cabinet de recouvrement selon le montant en jeu


Si malgré tout, les retards de paiement s'accumulent, il reste pertinent de faire intervenir un cabinet de recouvrement malgré le faible rendement. Pour rappel, un cabinet est rémunéré au résultat, proportionnellement à la somme encaissée. Les actions sont donc proportionnées aux marges encaissées :
-    Sur des créances inférieures à 200 €, le cabinet peut assurer un courrier et une relance téléphonique. Le plus souvent, ces actions sont très dissuasives et les résultats probants.
-    A partir de 200 €, les actions sont plus soutenues (plusieurs courriers et relances).
-    Au-delà de 1000 €, une visite domiciliaire est possible.
-    Les actions en justice sont déclenchées généralement à partir de 2000 €.

Autre point important : le code de commerce autorise tout créancier en situation d’impayé à réclamer de plein droit une indemnité complémentaire de 40 € par facture, outre les intérêts de retard. Si les factures impayées s’accumulent sur un seul et même client, cette disposition permet sans aucun doute d’inciter le débiteur à remplir son obligation de paiement avant de se voir réclamer cette indemnité…

Philippe Bernis (Direct Recouvrement)



09/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2342 autres membres